La filière maintenance

Le Brevet de Technicien Supérieur Maintenance des Systèmes de Production est un diplôme d’études supérieures de niveau III. Il permet l’accès à des activités de surveillance, de réparation et de responsabilités dans des secteurs industriels très divers. La plupart des entreprises sont concernées par cette formation dès l’instant où elles utilisent un matériel de production complexe et très sollicité.

 

Pourquoi choisir cette filière ?

Les perspectives de carrière : le besoin permanent de techniciens spécialisés et de terrain.

Le plaisir de travailler avec ses mains (démontages mécaniques, câblages électriques).

La stimulation intellectuelle (provoquée par la recherche de pannes, la recherche de solutions d’améliorations).

Le plaisir de la découverte (mise en service de matériels nouveaux).

L’importance relativement modeste des enseignements strictement théoriques.


Les plus des enseignements à Lachenal en ce domaine

Une équipe d’enseignants très proches des jeunes étudiants :

  • soutien extra‐scolaire sur volontariat
  • suivi individuel très rapproché sur les divers stages industriels (relation avec les tuteurs et aide à la

rédaction des rapports de stage et de projets).

Un parc machines très diversifié et en évolution permanente

Des activités très diverses avec la mise en avant de la démarche de projet

Un atelier aéré et un parc informatique exceptionnel

 

Les niveaux de formation présents au lycée.

BTS MAINTENANCE DES SYSTÈMES DE PRODUCTION (BTS MSP)

 

Les débouchés

Le Technicien Supérieur Maintenance des Systèmes de Production trouve naturellement sa place dans les PME PMI du secteur industriel principalement : dans un service maintenance, service qualité, service après‐vente ou un bureau méthodes.

Quelques sites très divers :

Piscine Patinoire (Maintenance des installations)

Usine Rolex : Maintenance des machines de production

Une usine d’assemblage de composants automobiles


Quelques impréssions d'anciens élèves

Mathieu : Après le BTS j'ai continué mes études en faisant une "licence professionnelle d'ingénierie Maintenance Industrielle en génie électrique" à B... que j'ai obtenue et qui m'a permis de renforcer mes connaissances. Je souhaitais poursuivre mes études dans un master mais n'ayant pas les moyens financiers, je suis entré dans le monde du travail en août 2007 dans un organisme de contrôle chez N…  (concurrent de l'Apave, Veritas et Socotec) en tant que Technicien de contrôle. J'ai commencé par un CDD de 3 mois qui s'est très bien déroulé mais les embauches ne se faisant qu'en janvier, j'ai fait de l'intérim pendant 2 mois chez F… Réseaux Nord en tant que Technicien maintenance sur le réseau GSM. Cette expérience a été bénéfique. Je viens de signer un contrat CDI avec N…. Equipements en tant que technicien de contrôle avec voiture et téléphone de fonction.

Benoit : Pour ma part, comme je vous l'avais dit, je suis toujours sur Toulon, en Licence Pro en maintenance et management environnemental. Ça se passe plutôt bien. Je vais bientôt commencer un stage à la générale des eaux de Toulon. En vue de répondre aux normes qui sont de plus en plus exigeantes, une des stations d'épuration est en train d'être entièrement rénovée et agrandie. La direction envisage de mettre en place une GMAO, je devrais pendant mon stage contribuer à cette action, en créant l'arborescence et en renseignant le logiciel sur les différentes installations. Sinon j'hésite à intégrer l'IUFM l'année prochaine pour pourquoi pas, devenir un jour, prof de maintenance...