Découverte du lycée > Environnement > Les actions en faveur du développement durable

Les actions en faveur du développement durable et du respect de l’environnement au lycée

Les actions commencent par une prise de conscience collective au sein de l’établissement scolaire et une sensibilisation des élèves et des personnels au respect de l’environnement.

Des actions au quotidien sont prises en faveur du développement durable. Ces actions peuvent être mises en évidence à travers un certain nombre de concepts et de dispositifs ...

La gestion des déchets au lycée Lachenal

Collecte des cartouches jet d’encre et des téléphones portables usagés au sein du lycée.

Les cartouches d’encre sont depuis de nombreuses années récupérées par l’Association Terre des hommes au niveau de l’administration.

Une nouvelle action a été mise en place en 2005-2006 par une de nos professeurs, Mme Amadou.

Des cartons permettent la collecte des cartouches et des téléphones portables et lorsque les cartons sont pleins, ceux-ci sont expédiés à « Initiatives/ recyclage ».

Les fonds récupérés serviront au financement de matériels pédagogiques et aux sorties scolaires.

Les cartouches valorisables sont celles qui présentent une petite plaque de cuivre. ( circuit imprimé )

Les téléphones portables contiennent plusieurs matériaux nuisibles pour l’environnement car non dégradables tels que des plastiques non biodégradables, du plomb, du mercure, du cadmium, du chrome et il est donc important de les récupérer.

Depuis la rentrée 2007, une nouvelle convention a été signée avec "LVL". Cette société organise la collecte puis, avec l’argent du recyclage, elle fait des dons à la fédération des maladies orphelines. Pour 6 cartouches valorisables collectées, LVL verse 1 euros à la Fédération des Maladies Orphelines.

Des collecteurs sont installés dans notre établissement pour récupérer les téléphones portables, les cartouches laser et jets d’encre.

Les cartouches valorisables, elles, sont distribuées à des entreprises spécialisées qui en feront de nouvelles cartouches génériques. Les autres cartouches sont détruites selon les normes en vigueur.

En 2006, LVL a versé plus de 45000 euros à la Fédération des Maladies Orphelines qui permettront de soutenir moralement et financièrement les enfants atteints de maladies rares et leurs familles.

Collecte des piles

Il existe à la loge un carton pour collecter les piles. A l’internat, des boites aux lettres existent et ont la même fonction.

Collecte des déchets de laboratoire

Produits halogénés et non halogénés, perchlorure de fer, mercure…

Dès le début des années 90, des enseignants de sciences physiques se sont préoccupés du recyclage et du stockage des produits chimiques utilisés durant les travaux pratiques. La plupart des produits alors utilisés par les élèves étaient versés à l’évier. Un contrat a été passé avec une société spécialisée dans le traitement des déchets, société subventionnée par l’agence de l’eau.

Depuis 2006, cette collecte est directement organisée et financée par la Région.

Collecte des déchets des secteurs bois, mécanique, génie civil

Dès l’ouverture du lycée en 1982, les enseignants du secteur technologique se sont penchés sur le problème et ont organisé une mini déchetterie dans le lycée. 4 bennes sont installées pour la :

récupération de la sciure et des copeaux de bois

récupération des chutes de bois

récupération des gravats

récupération des ferrailles

La société VIGNIER enlève les bennes lorsqu’elles sont pleines et retraite ensuite les déchets dans ses locaux. L’huile de vidange des machines est aussi mise de côté pour être retraitée.

Collecte des déchets divers

Ce sont les déchets tels que les tubes néons, les batteries, les fils électriques, les filtres des hottes des armoires ventilées du laboratoire, etc…. Ces déchets sont soit collectés par une entreprise extérieure soit par la société retenue par la Région.

Les déchets verts

L’ utilisation du broyeur : grâce à l’appareil acquis en 2005, les résidus issus du broyage des branches et branchages qui se présentent sous forme de copeaux sont répandus au pied des plantations, des arbustes afin d’éviter la pousse et le développement des mauvaises herbes.

L’utilisation du broyeur permet donc de maintenir l’humidité aux pieds des plantes et permet également de limiter l’utilisation de pesticides et donc la pollution des sols.

Les autres déchets verts :

Le lycée est situé sur un terrain d’une surface de 3 hectares. Pour le moment, l’herbe coupée est disposée dans un champ limitrophe du lycée et se décompose petit à petit.

A SUIVRE....

La fabrication de compost, avec des bacs à compost, serait possible à partir des épluchures, du marc de café, etc, récupérés au service de restauration et d’une partie de l’herbe coupée.

Le compost ainsi produit pourrait être utilisé pour les plantations et bacs à fleurs du lycée et pour les plantes des logements de fonction. Cette idée a déjà été évoquée en 2006 lors de réunions administratives ; elle n’a pas abouti pour diverses raisons telles que :
trouver un emplacement dans le lycée pour disposer les bacs à compost (problèmes d’odeurs éventuelles, etc...)
réorganiser le travail du service de restauration pour qu’ils mettent de côté les épluchures, le marc... de même pour le personnel qui s’occupe des espaces verts et qui aurait la charge d’"alimenter" les composteurs, de mélanger et d’aérer les matières, de surveiller l’humidité...
prise de relais - pour ce dernier travail - par les personnes logées sur place pendant la période des congés scolaires.

Ce dernier point a été l’un des principaux points de blocage.