Concours Mix'Art France -Allemagne 2013

Concours Mix'Art France -Allemagne 2013

Chapeau : Des vainqueurs à Lachenal, une habitude ?

Les élèves de 1ère S et STI2D ont participé au concours binational « Mix'Art France-Allemagne 2013 » et ils ambitionnaient de gagner !

Il ne fallait pas forcément être germaniste pour être dans la course. Onze groupes de 2 à 5 élèves se sont lancés dans la course : le but du jeu était de produire une œuvre artistique réfléchie à partir d'un thème proposé (l'amitié franco-allemande, la lutte contre les discriminations, l'engagement dans la société, la biodiversité, ...). Les élèves pouvaient s'exprimer comme ils le voulaient : en chanson, en vidéo, en peinture, dessin, ... Tout était autorisé. Un jury à l'intérieur des classes devait décider quelles œuvres étaient jugées dignes d'être envoyées à Paris pour subir le verdict du jury national. Six projets ont été sélectionnés et envoyés. Ceux qui ont plu au jury français passeront devant un jury binational franco-allemand et les vainqueurs recevront début juin leur prix à ... Berlin !

On a croisé les doigts. Ou comme disent les Allemands, « on a serré les pouces ».

Et le jury national a tranché ce lundi 18 mars 2013 :

Prix de l'Amitié Franco-Allemande attribué à :

Adam COUTELLE et Mark RUDOLPH, élèves de 1ère ITEC1 et 1ère SIN1,

pour

« Harmonie »

C'est une animation vidéo absolument bluffante que vous pouvez découvrir ci-dessous. Elle met en scène une danse symbolique entre la France et l'Allemagne, mise en scène à partir de savoir-faire représentatifs de notre lycée.

Félicitations à eux pour leur formidable travail et leur idée brillante. Ils iront chercher leur prix à Berlin début juin !

Ouvrez grands les yeux...

Et parce que ceux qui n'ont pas gagné ont aussi très bien travaillé, félicitations à tous ceux qui ont mené à bout leur projet et dont vous pourrez retrouver les oeuvres bientôt sur le blog de l'allemand au lycée Lachenal à l'adresse http://lewebpedagogique.com/lachenallemand.

Les organisateurs : mesdames DUVERGER et PEDRALI, monsieur LOZNEANU

Retour